THE PIT AND THE PENDULUM : LES CENDRES DU TEMPS

La démarche de Stuart Gordon est aussi bien anachronique, que nostalgique, que romantique, décadente, gothique… L’existence de THE PIT AND THE PENDULUM (un titre qui convoque Poe sans pour autant l’adapter) à elle seule est la manifestation d’un romantisme du cinéma bis. Produit en 91, le métrage est tout ce que le cinéma d’exploitation offrait, […]

Learn More

Posted by Pete Pendulum 0 Comments , , ,
NÉVROSE : LA CHUTE DE LA MAISON USHER

L’œuvre de Jess Franco est une suite de ressassements, de ce Ressassement éternel de Blanchot qui désigne moins la répétition que le déploiement d’une recherche. Le tissage à l’intérieur de l’œuvre est d’une complexité telle qu’il faudrait, selon Tim Lucas, avoir vu tous les films de Franco pour en comprendre un seul. Un tissage qui […]

Learn More

Posted by Pete Pendulum 0 Comments , , ,