PRÉLIMINAIRES

Scopophilie : nom féminin. Aussi appelée pulsion scopique, ou plaisir de regarder.

Si la scopophilie est une forme de plaisir qui trouve sa source dans le regard, il est des images, parmi le flot dont nous sommes saturés, qui font plus particulièrement sens que d’autres. Parce qu’elles questionnent notre rapport au monde, nous placent face à nos contradictions, nos désirs, bref, nous travaillent.

Lancer ce site avec un dossier sur les Body Snatchers n’est pas un hasard. Le spectre de l’uniformisation des êtres qui y est dépeint est aussi celui qui plane sur l’univers des images, et donc sur notre regard et notre réflexion. Lui échappent certaines œuvres qui affirment leur complexité, leur impétuosité, leur irrévérence parfois, enfin, leur caractère unique.

Notre sensibilité nous porte vers des œuvres qui, soit en privilégiant la distorsion du réel par la création de mondes imaginaires, soit en interrogeant la noirceur, les déviances de l’être humain (voire les deux en même temps), nous tendent un miroir nous renvoyant à nos questionnements les plus essentiels.